Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Réformes sociales : le gouvernement précise la méthode

17 Octobre 2017, 23:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Après les rencontres bilatérales à l’Elysée la semaine dernière, le Premier ministre et la ministre du Travail recevaient à leur tour les organisations syndicales et patronales, les 17 et 18 octobre à Matignon.

Réformes sociales : le gouvernement précise la méthode

Pendant près d’une heure, la CFDT a réaffirmé sa volonté de « donner la possibilité aux demandeurs d’emploi comme aux salariés d’évoluer professionnellement, de rebondir lorsqu’ils ont des difficultés, de pouvoir se réorienter quand ils vivent des mutations liées à leur secteur d’activité ou à leur métier », a réagi Laurent Berger à sa sortie. De son côté, le gouvernement a tenu à préciser le calendrier et la méthode qu’il entend donner à cet acte II des réformes sociales : une négociation pour la formation professionnelle, une concertation pour l’apprentissage et une réunion multilatérale pour l’assurance chômage, le tout devant aboutir à un projet de loi en avril 2018. « A ce stade, le calendrier et la méthode empruntées nous paraissent intéressantes et la CFDT va s’y investir comme elle a l’habitude de le faire avec un seul objectif : la sécurisation des salariés », poursuit-il.

 

Dans le détail, la concertation sur l’apprentissage devrait démarrer fin octobre. Une lettre de cadrage sur la formation professionnelle émanant de l’exécutif (et auquel devrait être associées les régions) est attendue pour début novembre. « Les partenaires sociaux ont une légitimité à négocier. Mais nous souhaitons que celle-ci traite aussi de l’accompagnement. Il ne suffit pas de donner des droits à la personne, il faut les aider à utiliser ces droits, notamment pour les personnes plus en difficulté » a tenu à rappeler Laurent Berger. Les discussions sur l’assurance chômage commenceront quant à elles fin novembre sous la forme d’une réunion multilatérale, comme l’avait demandé la CFDT.

 

Les consultations doivent se poursuivre plus spécifiquement sur la formation professionnelle et l’apprentissage au ministère du Travail. La CFDT y sera reçue le 20 octobre.