Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Banque: des "primes Covid" plus ou moins généreuses

29 Juin 2020, 00:30am

Publié par CFDT CA Languedoc

Banque: des "primes Covid" plus ou moins généreuses

Paris, 26 juin 2020 - Comme dans la grande distribution, certains groupes bancaires, dont l'activité est considéré d'importance vitale, ont décidé de verser une prime aux employés s'étant rendu sur leur site de travail pendant la période de confinement. D'autres non. Voici un tour d'horizon des politiques de "primes Covid" des grandes banques françaises.

 

BNP Paribas

Le groupe a négocié avec ses syndicats et doit verser en juillet une "prime Macron" pour les salariés gagnant jusqu'à 3 Smic (le plafond d'exonération) et présents dans les locaux de l'entreprise pendant le confinement.  

Son montant variera de 400 euros pour trois à dix jours travaillés dans les locaux de l'entreprise à 800 euros au-delà de dix jours. 

Une prime du même montant variable, cette fois soumise à cotisations sociales et à l'impôt sur le revenu, sera versée aux salariés dont la rémunération globale annuelle se situe entre 3 Smic et 80.000 euros annuels. 

 

Société Générale 

Le groupe Société générale versera en août, sous condition de rémunération, une prime exceptionnelle qui concernera essentiellement les salariés du réseau d'agences. Elle s'élèvera à 500 euros brut pour 10 à 19 jours ouvrés de présence sur site, et passera à 750 euros brut dès 20 jours ouvrés. Selon une source syndicale, 17.000 salariés la toucheront. 

 

La Banque Postale 

A la Banque Postale, filiale du groupe La Poste, une prime allant jusqu'à 300 euros sera versée à 27.000 personnes ayant travaillé dans les centres financiers et bureaux de postes du 16 mars au 31 mai. Ils font partie des 120.000 postiers, tous statuts confondus, du groupe qui bénéficieront de cette prime visant à reconnaître leur "engagement quotidien". Le déclenchement de cette prime intervient à partir de six semaines de travail durant cette période, avec un minimum de 100 euros majoré au fil des semaines de présence. 

 

Crédit Mutuel 

Au Crédit Mutuel Alliance fédérale, qui regroupe notamment 13 des 18 fédérations régionales, "des discussions avec les organisations représentatives du personnel viennent de s'ouvrir" pour une prime exceptionnelle, a indiqué à l'AFP un porte-parole du groupe mutualiste.  

Crédit Mutuel Arkea, qui rassemble les fédérations de Bretagne et Sud-ouest, n'a pas souhaité pour sa part s'exprimer sur le sujet. 

 

BPCE

Dans le groupe mutualiste BPCE, qui comprend les réseaux bancaire Caisse d'Epargne et Banque Populaire, le choix est laissé aux dirigeants régionaux "en fonction de critères qui leur sont propres, par exemple dans les territoires particulièrement touchés par la pandémie, d'apprécier et de reconnaître individuellement l'engagement des collaborateurs", indique le groupe. 

 

Crédit Agricole 

Dans la branche des 39 Caisses Régionales de Crédit Agricole, le versement d'une prime Covid "n'est pas envisagé à ce stade". "Il n'y a pas de question spécifique de pouvoir d'achat" liée à la crise sanitaire dans ces entités où "l'ensemble des collaborateurs" ont bénéficié d'une "prime Macron" de 700 euros au début de l'année, justifie la Fédération nationale de Crédit Agricole.  

Les entités de cette branche conservent toutefois la possibilité d'"actionner localement" des "leviers" en termes de rétribution, indique cette même source. 

Chez LCL, la banque de détail de l'entité cotée Crédit Agricole SA, la question ne semble pas tranchée. 

Philippe Kernivinen de FO-LCL affirme que la direction du Groupe a annoncé mercredi prévoir "pour cet été une prime fiscalisée et avec charges sociales, réservée aux salariés venus sur site" dont le montant n'est pas encore connu et ne sera pas soumis à négociation. Sollicité par l'AFP, LCL n'a pas souhaité confirmer, ni commenter. 

 

© L'Express