Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Les banques poursuivent l’adaptation de leurs réseaux d’agences

25 Mai 2015, 23:03pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Les banques poursuivent l’adaptation de leurs réseaux d’agences

Société Générale va fermer pour l’été certaines de ses agences. Les banques poursuivent l’ajustement de leurs réseaux.

 

Les banques françaises n’ont pas fait le choix, à ce stade, de réduire drastiquement leurs réseaux d’agences – à l’instar de la première banque allemande, Deutsche Bank, qui a annoncé lundi la fermeture de plus du quart de son réseau. Mais, alors qu’en dix ans la fréquentation de ces points de vente a été divisée par dix, l’heure est aux fermetures ciblées.

 

Le mouvement est progressif : selon les chiffres collectés par la Fédération bancaire française (FBF), le nombre d’agences est passé de 39.000 fin 2009 à un peu plus de 37.800 fin 2013. Mais il se poursuit. De source syndicale, la direction de réseau de BNP Paribas pour le nord de la France a décidé de fermer 14 agences en 2015 (sur quelque 230 guichets), dont trois à Lille. En outre, dans Paris intra-muros, après 14 fermetures l’an dernier, 4 nouvelles agences BNP Paribas devraient baisser le rideau cette année.

 

La logique est la même chez Société Générale : après avoir fermé 15 agences en 2013 et 33 en 2014, la banque va fermer entre 25 et 30 points de vente cette année. Quant au Crédit Agricole d’Ile-de-France, il avait annoncé en 2013 un plan de fermeture de 50 agences avant la fin de 2015. Une façon pour ces groupes de prendre de l’avance sur le mouvement inexorable qui est à l’œuvre, avec la digitalisation de la relation bancaire ? « Le nombre d’agences va baisser en France, et viendra un moment où le rythme va s’accélérer. Il y aura notamment davantage de concentration à Paris et en Ile-de-France. C’est gérable, mais il faut l’anticiper », confirme le patron d’une banque française.

 

Avant d’en arriver là, les groupes multiplient les astuces pour maintenir la base de coût de leurs réseaux en ligne avec des revenus peu dynamiques – pour mémoire, les revenus de banque de détail en France de Société Générale et de BNP Paribas se sont contractés en 2014.

 

Cet été, la Société Générale va ainsi étendre l’expérience tentée l’an dernier de fermer pendant l’été certaines de ses agences les moins fréquentées. De sources syndicales, 90 agences du groupe devraient ainsi baisser temporairement leur rideau, sur les quelque 3.000 guichets du réseau.