Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Crédit Agricole SA : le projet de réforme de la gouvernance s’éloigne

5 Août 2015, 23:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Crédit Agricole SA : le projet de réforme de la gouvernance s’éloigne

La structure cotée du groupe mutualiste va s’organiser autour de pôles métiers plus homogènes et de fonctions transversales. Le projet de réorganisation de l’organe central (ROC) « n’est pas réalisable à ce stade », les échanges avec la BCE ayant conduit à constater « des contraintes non levées à ce jour ».

 

Un peu plus d’un mois après son arrivée à la tête de Crédit Agricole SA (Casa) -la structure cotée du groupe mutualiste- Philippe Brassac a dévoilé ce mardi les contours de la nouvelle organisation de la banque Verte. L’objectif du nouveau Directeur Général est de rendre le groupe bancaire « plus efficace en collectif » afin de ne plus « raisonner en silo ».

 

Casa s’articulera donc à compter du 1er septembre prochain autour de 4 pôles métiers « plus homogènes »  : un pôle grandes clientèles avec la banque de financement et d’investissement, la Banque Privée et Caceis sous la direction de Jean-Yves Hocher (le patron de Cacib). Un pôle épargne, assurances et immobilier dirigé par Yves Perrier (le patron d’Amundi) - à noter que Frédéric Thomas, actuellement Directeur Général de la Caisse Régionale de Normandie-Seine, prendra la tête de Crédit Agricole Assurances et de Predica. Les deux autres pôles métiers seront les services financiers spécialisés, sous la direction de Philippe Dumont (patron de CACF), et le pôle des filiales de banques de proximité (LCL et filiales à l’international), dirigé par Michel Mathieu. Ce dernier prendra en outre les rênes de LCL en juin 2016. Il succédera alors à Yves Nanquette, qui fera valoir à cette date ses droits à la retraite. Partent également à la retraite le Directeur Général Délégué Bruno de Laage et Joseph d’Auzay, secrétaire général, qui sera remplacé par Jérôme Brunel.

Enfin, trois pôles « fonctions centrales » devront permettre de conduire des chantiers transversaux.

 
« Dialogue serein » avec la BCE

 

Toutefois, Philippe Brassac a indiqué que le grand projet de « réorganisation de l’organe central » (« ROC ») ne pourrait pas aboutir dans un futur proche. « Aucune opération qui modifierait la structure du Crédit Agricole n’est réalisable à ce stade », a précisé le nouveau Directeur Général de Casa, évoquant « des échanges » avec le nouveau superviseur des banques européennes, la BCE, qui « conduisent à constater des contraintes non levées à ce jour ». Ce dialogue avec les autorités de tutelle est « apaisé et serein », a toutefois souligné Xavier Musca, le Directeur Général Délégué de Casa. Mais la BCE ne semble pas actuellement en mesure de s’engager sur une réforme très spécifique, « qui pourrait préempter d’autres débats sur l’harmonisation européenne », a-t-il ajouté.

 
 
Résultat trimestriel en forte hausse
 

Crédit Agricole SA a dégagé un bénéfice net de 920 millions d’euros au deuxième trimestre 2015 (+6,2 % retraité des éléments exceptionnels) pour un Produit Net Bancaire en hausse de 18 % (à 4,6 milliards d’euros). Le bénéfice net trimestriel du Groupe Crédit Agricole atteint 1,5 milliards d’euros, contre 785 millions un an plus tôt.