Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

(SGA CFDT Gard / Lozère) Un conseil syndical sous le signe de l’échange

3 Août 2015, 23:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

(SGA CFDT Gard / Lozère) Un conseil syndical sous le signe de l’échange

Le 3 juillet dernier s’est tenu (en présence de Patrick MASSARD, secrétaire général FGA-CFDT) le conseil syndical du SGA 30/48, auquel participaient de nombreuses sections (Chambre d’Agriculture, BRL, Crédit Agricole, Huile Cauvin, Moncigale, MSA, Quézac, Royal Canin…).

 

Cette journée a permis d’informer et d’apporter des réponses sur divers points de l’actualité (modernisation du dialogue social, pacte de responsabilité, accord complémentaire santé, financement du paritarisme, développement et représentativité).

 

Un point a été fait plus particulièrement sur le SGA. Le nombre d’adhérents est en progression de 10 %. Les comptes, présentés par H. DUCHAMP et P. BARIATTI, ont été unanimement approuvés. Le secrétaire, Alex MAZAURIC, a signalé le changement de gouvernance au sein de la Commission Exécutive de l’URI Languedoc-Roussillon.

 

Certaines sections ont soulevé la problématique de « l’après » des restructurations dans les entreprises qui, pour compenser l’augmentation de l’activité, utilisent des emplois précaires.

 

Puis, les échanges se sont portés sur des points précis.

 

  • Fusion des régions: la fusion des régions Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon sera un grand chantier. Un communiqué sera diffusé prochainement à ce sujet. Pour ce qui est des Chambres d’agriculture, une certaine inquiétude au sujet de ce regroupement s’est exprimée, portant en particulier sur l’emploi et le transfert des missions.

 

  • Élections TPE en 2016 : c’est une étape essentielle pour mesurer notre représentativité au niveau national. Les militants seront sollicités pour les actions de terrain. Patrick MASSARD a souligné l’importance de ces élections pour les salariés des TPE de notre champ (boulangeries, charcuteries, boucheries, pâtisseries) s’ils veulent continuer à être représentés par la CFDT lors des négociations nationales. Il a également appelé l’ensemble des militants des grandes entreprises à se mobiliser pour faire connaître à ces salariés le travail effectué par la CFDT et leur expliquer les enjeux de ces élections.

 

  • Élections MSA: un bilan de l’élection a été fait. 42 cantons ont été couverts et 46 délégués cantonaux Gard-Lozère-Hérault élus.

 

  • Modernisation du dialogue social: un large échange a eu lieu sur les orientations de cette nouvelle loi qui, pour l’heure, navigue entre l’Assemblée Nationale et le Sénat. L’historique de ce dossier a été fait avec notamment l’échec des négociations en janvier et la reprise de ce sujet par le gouvernement et le législateur. À ce stade, il est difficile de dire ce qu’il en sera vraiment et la CFDT s’affaire depuis maintenant plusieurs mois à essayer de peser auprès des députés et du gouvernement pour que les nouvelles règles aillent bien dans le sens d’une modernisation du dialogue social et non pas d’une réduction de moyens et de prérogatives qui produirait l’effet inverse.

 

À l’issue de cette rencontre dynamique et studieuse, la vingtaine de participants se sont dits satisfaits de ces échanges.