Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Société Générale - Suppressions de postes : la CFDT dit non !

22 Octobre 2015, 23:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Société Générale - Suppressions de postes : la CFDT dit non !

Paris, le 20 octobre 2015. Après 1 000 suppressions de postes en agence et 3 000 emplois supprimés dans les services administratifs (délocalisés en grande partie en Inde et en Roumanie), la direction de la Société Générale annonce son nouveau projet : 400 fermetures d’agences et encore 2 000 postes en moins. Inacceptable pour la CFDT !

 

Comment est-il possible qu’une entreprise qui s’annonce socialement responsable, qui bénéficie d’importantes aides de l’état, qui a généré près de 3 milliards de bénéfices en 2014 et 2,2 milliards au premier semestre 2015, continue de « dégraisser » ses effectifs, tout en contournant le dialogue social et la sécurisation du parcours professionnel de ses salariés ?

 

Inacceptable sur le fond pour la CFDT !

 

Les 2 000 suppressions de postes annoncées seraient dramatiques en termes de conditions de travail alors que la charge de travail est alourdie par un système informatique inadapté au virage numérique.

La généralisation du numérique ne peut justifier des baisses d’effectifs. En revanche, elle rend indispensable une concertation approfondie sur l’organisation du travail et les nouvelles compétences demandées aux salariés.

 

Inacceptable sur la forme pour la CFDT !

 

Ce projet transforme et restructure l’ensemble de la Société Générale. Il est donc intolérable que les avis sur les fermetures des agences soient présentés et votés uniquement dans les comités d’établissements locaux et au fil de l’eau.

Il est indispensable que ce sujet soit présenté, argumenté et négocié au niveau des instances nationales de dialogue social de l’entreprise et dans le cadre de l’accord de gestion prévisionnelle des emplois et compétences en vigueur.

 

Si et seulement si certaines suppressions de postes s’avéraient justifiées, la CFDT exigerait l’ouverture d’une négociation sur l’accompagnement social des salariés impactés.

 

Mathieu Pué, Délégué syndical national CFDT Société Générale

 

Communiqué de presse