Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Laurent Berger sur la Loi Travail : "Dans ce texte, il y a des droits qui sécurisent le parcours des salariés"

30 Mai 2016, 23:04pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Laurent Berger sur la Loi Travail : "Dans ce texte, il y a des droits qui sécurisent le parcours des salariés"

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité ce dimanche 29 mai d'Audrey Pulvar, dans "18h Politique" sur iTELE.

 

Alors que le bras de fer fait toujours rage entre le gouvernement et la CGT sur la loi Travail, du côté de la CFDT, principal allié de l'exécutif pour soutenir le texte, Laurent Berger a affirmé qu'il fallait "maintenir l'article 2" du projet de loi qui instaure la primauté de l'accord d'entreprise, mais "davantage l'expliquer".

 

Il a toutefois regretté que le gouvernement se contente de dire qu'il ira jusqu'au bout, mais sans "explication" sur le contenu du projet, et a rappelé qu'un accord d'entreprise "au plus près des salariés" doit être "majoritaire" pour s'appliquer.

Extrait de l'interview de Laurent BERGER:

« … L’action syndicale ne se résume pas à faire des barrages et aller dans les manifestations. L’action syndicale c’est tous les jours, et moi j’en veux pour preuve - vous savez comme la situation est compliquée – on regarde ou on en est aujourd’hui ; depuis deux mois, deux trois mois, on regarde les résultats aux élections professionnelles. Et les résultats aux élections professionnelles, c’est une progression de la CFDT. La semaine dernière, la Caisse d’Allocation Familiale d’Ile et Vilaine, le CFDT est passée à 63% face à la CGT qui était jusqu’alors majoritaire. Le Crédit Agricole du Languedoc, on est passé de 36% à 41%, avec une baisse des syndicats contestataires. Ce que je vous dis, c’est juste que nous on est en phase, nos militants sont en phase avec les salariés, répondent à leurs préoccupations, expliquent ce que sont nos positionnements. Il peut y avoir du débat, c’est bien le moins dans une organisation démocratique, et puis, et bien les salariés jugeront à la fin… »