Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

10e jour de grève au Crédit Agricole de Guadeloupe

7 Juillet 2016, 23:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

10e jour de grève au Crédit Agricole de Guadeloupe

Cela fait dix jours que la banque verte est paralysée par un mouvement social. La quasi-totalité des agences sont depuis fermées et l'intersyndicale affiche un taux de grévistes de 97%. Les dernières négociations remontent à jeudi.

 
Jeudi en fin de journée, direction et intersyndicale avaient quitté la table de négociations autour d'un désaccord sur le dossier du maintien de la prime de vie chère pour les nouveaux embauchés (40% du salaire brut, 23% en net).
 
« Ce que nous avons proposé, c'est un gel de cette prime [de vie chère] et la renégociation d'un nouveau dispositif pour les nouveaux entrants (...) qui s'accompagne d'une hausse de la rémunération de 10% et d'un transfert de plus de 50% de la rémunération variable (1) qui va rentrer dans la rémunération fixe », expliquait dans nos colonnes Benoît Leduc, le directeur général de la banque verte.
 
 
NÉGOCIATIONS AU POINT MORT
 
Mais l'intersyndicale refuse net le mécanisme. Depuis ce jour-là, les deux parties ne se sont toujours pas retrouvées et les négociations semblent au point mort. La direction a indiqué ne pas avoir eu de demande de discussions.
 
« Notre direction a laissé croire qu'elle proposait une évolution des salaires de 18%. Ce serait bien une première en France et nous serions fous de ne pas accepter ! Mais il n'en est rien » , réplique Eddy Galita (Sunicag) pour l'intersyndicale. Dans un document envoyé par ailleurs à notre rédaction, l'intersyndicale poursuit sa démonstration : « Les 10% ne sont qu'un transfert du salaire variable vers les salaires fixes, en réalité pas d'augmentation. Les 5% et 3% ne sont que d'incertaines primes sur les résultats commerciaux. »
 
Dans ce même document, elle pointe à nouveau les conditions de travail : « absence d'effectifs conduisant à une surcharge de travail et un absentéisme chronique » , utilisation de personnel en CDD et en contrat de qualification « sans perspective d'embauche » et un ascenseur social qui ne fonctionnerait pas au sein de l'entreprise. Les organisations ne voient pas non plus, d'un si bon oeil, l'annonce de la direction de futures intégrations : «Ce sont 20 embauches pour remplacer 60 départs à la retraite».
 
 
BANQUE EN LIGNE
 
La quasi-totalité des agences à l'exception du centre d'affaires de Jarry restent fermées et ce, depuis le début du mouvement lundi de la semaine dernière. 97% des salariés sont en grève selon l'intersyndicale. « Le personnel demeure mobilisé plus que jamais devant le comportement de la direction et de la gouvernance complètement incompréhensible » , juge Eddy Galita. En attendant la fin du conflit, les clients de la banque se retrouvent contraints de « faire avec » . Comme le rappellent direction et intersyndicale, ils peuvent effectuer leurs opérations courantes en ligne et sur certains automates. Aussi se rendre à l'agence de la Voie Verte. Mais pour tout ce qui est rendez-vous, il faudra prendre son mal en patience.
 
(1) 50% de la rémunération variable actuelle : primes commerciales et d'intéressement.
 
www.guadeloupe.franceantilles.fr