Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Action Crédit Agricole SA : ce qu’il faut savoir avant ses résultats trimestriels

13 Mai 2019, 23:57pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Action Crédit Agricole SA : ce qu’il faut savoir avant ses résultats trimestriels

Crédit Agricole SA publiera les résultats de son 1er trimestre le 15 mai. Emprunt à des difficultés dans ses activités de marché, comme certains de ses concurrents, l'établissement bancaire et financier L'établissement bancaire et financier a enregistré toutefois une année 2018 performante, est en avance sur la majorité de ses objectifs 2019. Résumé.

 

Une année 2018 solide malgré une fin d’année moins clémente

La banque verte a enregistré de bons résultats financiers en 2018 malgré un repli sévère de ses revenus des activités de marché et d’investissement (-29 % sur un an), caractérisés par une forte chute des émissions obligataires en décembre.

 

Crédit Agricole SA, l’entité cotée de la banque verte, a enregistré un résultat net part du groupe de 4,4 milliards d’euros, en progression de 20,6 % (1,39 € par action, contre 1,12 € par action en 2017). Ce résultat découle d’un produit net bancaire de 19,736 milliards d’euros, en progression de 5,9 % par rapport à 2017,

En incluant l’activité de ses Caisses Régionales (Groupe Crédit Agricole), le groupe enregistre 32,8 milliards d’euros de revenus, en progression de 2,3 % sur un an, et un bénéfice net part du groupe de 6,8 milliards d’euros, en hausse de 4,7 %.

 

Les objectifs financiers 2019 de Crédit Agricole SA

La solidité de ses résultats 2018 a permis au Crédit Agricole SA de confirmer en février ses objectifs 2019, qu’elle a par ailleurs déjà atteint dans leur grande majorité. La banque vise pour l’exercice en cours une croissance des revenus supérieure à 2,5 % par an, principalement portée par ses activités assurantielles et de gestion d’actifs, une réduction de coûts de 900 M€, et un volume d’investissements de 7,7 milliards d’euros, pour une rentabilité supérieure à 10 % avec des bénéfices supérieurs à 4,2 milliards d’euros.

A noter par ailleurs que la banque a annoncé au début du mois le lancement d’une opération d’actionnariat réservée aux salariés du groupe Crédit Agricole, dans le cadre d’une augmentation de capital réservé. Le groupe vise un nombre maximal de 32 millions d’actions pour un montant nominal de 96 millions d'euros. La souscription sera ouverte entre le 21 et juin et le 3 juillet. Crédit Agricole évalue un impact positif de 9 points de base maximum sur son CET1 et de 5 points de base sur celui du groupe, avec un effet négatif sur le BPA inférieur à 1 %, « et négligeable sur l’actif net par action ».

 

Maintien des activités de marché

Contrairement à la Société Générale – qui a annoncé 1600 suppressions d’emplois dans le monde – et à BNP Paribas, qui ont rencontré des difficultés similaires, Crédit Agricole SA n’a pas l’intention de restructurer ses activités de marché, très ralenties en fin d’année.

Son directeur général délégué, Xavier Musca, avait indiqué à la presse écarter l’idée d’une restructuration de sa banque de financement et d’investissement (BFI), tout en reconnaissant que les coûts de cette activité devaient être réduits.

Il a également rappelé que Crédit Agricole SA avait déjà procédé à une réorganisation de sa BFI à deux reprises, en 2008 et en 2011.

Un nouveau plan stratégique à moyen terme sera présenté le 6 juin prochain, mais ne comprendra pas de « changement radical », avait par ailleurs précisé Xavier Musca. Sa filiale de gestion d’actifs, Amundi, serait par ailleurs « ouverte à des acquisitions ».

 

Rapprochement avec Santander

Au mois d’avril, Crédit Agricole SA a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec la banque espagnole Santander afin de rapprocher leurs activités de conservation institutionnelle et d’asset servicing via le regroupement de CACEIS (filiale de Crédit Agricole) et de Santander Securities Services, en Espagne, ou Mexique et en Colombie. Santander apporterait 100 % de ses activités en Espagne et 49,99 % en Amérique latine. L’opération devrait être finalisée d’ici à la fin 2019.

A la suite de cette annonce, l’agence de notation S&P Global Ratinfs a indiqué que ce rapprochement ne devrait pas avoir « d’effet négatif majeur sur la qualité du crédit de Crédit Agricole SA » et qu’elle était pour l’heure sans incidence sur ses notations ou perspectives pour CACEIS.

 

Le cours de l'action Crédit Agricole

Graphiquement, le titre Crédit Agricole corrige de près de 6% depuis le début du mois mais reste en progression de plus de 22 % depuis le début de l’année. En revanche, le secteur pourrait rester sous pression à moyen terme et l'action Crédit agricole pourrait poursuivre sa tendance baissière.

Action Crédit Agricole SA : ce qu’il faut savoir avant ses résultats trimestriels

Le retour sous cette dernière pourrait conduire à une tendance baissière de long terme et Crédit Agricole pourrait rejoindre le support situé à 10,41 euros, correspondant au plus bas niveau observée depuis fin mars sur la valeur.

ig.com