Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Laurent Berger (CFDT) plaide pour la vaccination des salariés "les plus exposés" en priorité

22 Mars 2021, 10:58am

Publié par CFDT CA Languedoc

Laurent Berger (CFDT) plaide pour la vaccination des salariés "les plus exposés" en priorité
Les salariés "les plus exposés" au Covid-19, comme ceux de la grande distribution ou les enseignants, devraient être "prioritaires pour la vaccination", a estimé dimanche le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.
 

Les salariés "les plus exposés" au Covid-19 devraient être "prioritaires pour la vaccination", a estimé dimanche le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

  Accélérer la vaccination dans le monde du travail

 
"Il faut regarder, pour un certain nombre de salariés, sur la base du volontariat, s'ils peuvent être prioritaires pour la vaccination", a-t-il déclaré, alors que la campagne vaccinale est réservée depuis janvier aux publics les plus vulnérables (personnes âgées, malades chroniques) et aux professions qui les côtoient (hôpitaux, Ehpad, aides à domicile, pompiers).
 
Mais l'immunisation des plus âgés a bien progressé et "on est maintenant à une autre étape", a affirmé Laurent Berger, considérant que, "dans le monde du travail, il faut axer davantage vers les salariés les plus exposés au contact, donc à une contamination éventuelle".
 

"Salariés de la deuxième ligne" et enseignants en priorité

 
"Je pense à tous ceux qui travaillent dans la grande distribution et qui sont au contact des clients, dans le commerce de détail", a-t-il précisé, soulignant que cela vaut pour tous les "salariés de la deuxième ligne (...) dont le mécontentement augmente, parce qu'ils sont de nouveau exposés".

 

Le patron de la CFDT a également cité les enseignants, jugeant "normal" qu'ils "puissent accéder à la vaccination de façon prioritaire", toujours "sur la base du volontariat".

"C'est une bonne chose que les écoles n'aient pas fermé dans notre pays, mais il y a aussi beaucoup de contaminations dans les écoles", a-t-il souligné.
J.B. avec AFP