Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Salaires : une grève organisée au sein du Crédit Agricole Assurances

28 Janvier 2022, 02:34am

Publié par CFDT CA Languedoc

Salaires : une grève organisée au sein du Crédit Agricole Assurances

Les organisations syndicales du bancassureur ont décidé de se mobiliser suite à l'échec des négociations annuelles obligatoires sur les salaires.

Tensions au sein du Crédit Agricole Assurances. Contactée par l’Argus de l’assurance, l’intersyndicale (CFE-CGC, CGT, CFTC et Sud) du Crédit Agricole Assurances Solutions (CAAS, structure qui regroupe la holding de Crédit Agricole Assurances, Predica, CAAGIS et CACI) annonce qu’un débrayage est prévu ce 27 janvier pour protester contre la politique salariale mise en place dans l’entreprise. « Carburants, gaz, loyer, alimentation, transports, salaires des grands patrons, profits des actionnaires….Tout augmente, sauf notre pouvoir d’achat », peut-on lire dans un tract diffusé en interne dans l’entreprise.

Pas d'augmentation collective

Il y a un an, les négociations annuelles obligatoires s’étaient déjà soldées par un bras de fer entre la direction et les syndicats de Crédit Agricole Assurances. Le mécontentement de ces derniers avait alors été aiguillonné par la décision de la direction de baisser de 0,1 point l’enveloppe des augmentations si les syndicats ne signaient pas l’accord. « Or, cette année, c’est le même schéma qui s’est reproduit », indique une source syndicale. « Au lieu d’avoir 2,1 % d’augmentation de la masse salariale, la direction a décidé de ramener ce taux à 2 %, suite à notre refus de signer l’accord », précise-t-elle. Avant d’ajouter : « Ce chiffre comprend les mesures d’égalité professionnelle et les mesures intra-annuelles liées aux mobilités. Tant et si bien que le budget consacré aux augmentations individuelles ne s’élève au final qu’à 1,17 % ». En outre, aucune augmentation collective n’a été inscrite cette année dans cette décision unilatérale de l’employeur sur les salaires.

Contactée, la direction de Crédit Agricole Assurances précise pourtant qu’au-delà de ces mesures, s’ajoute cette année pour les salaires inférieurs à 50 000 € le versement d’une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA) – dite « prime Macron » – de 700 €. « Elle sera versée à plus d’un salarié sur deux, et cela représente en moyenne un équivalent de 2,9 % d’augmentation de salaire pour 2022 », explique la direction, précisant que dans le cadre de la campagne 2022, elle compte augmenter près de 45 % des salariés.

Seulement pour l’intersyndicale, le compte n’y est pas. Car outre ces NAO à l'issue desquelles aucun accord n’a été obtenu, les syndicats ne digèrent pas, entre autres, que les frais des salariés en télétravail (entre le 17 mars 2020 et le 31 octobre 2021) n'aient pas été indemnisés, alors que les actionnaires du Crédit Agricole SA recevaient au même moment des dividendes.

Grève 2.0

Selon nos informations, à l’issue d’un sondage en interne réalisé auprès de tous les collaborateurs (auquel 58 % des salariés ont répondu) par l’intersyndicale, neuf salariés sur dix de l’entreprise se sont ainsi positionnés contre la politique salariale de l’entreprise. « Suite à ce sondage, nous avons donc décidé de lancer une pétition qui a signée par plus d’un tiers des effectifs de CAAS, mais aussi de mettre en place un débrayage », explique notre source. De fait, au regard du contexte actuel, les salariés – majoritairement en télétravail – sont désormais appelés à éteindre leur ordinateur de 10h à 12h pour manifester.  Les collaborateurs parisiens grévistes présents sur site sont quant à eux attendus devant les locaux de Crédit Agricole Assurance, boulevard de Vaugirard, ce 27 janvier.

argusdelassurance.com