Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

La solidarité syndicale internationale mise à l’honneur

17 Juin 2022, 09:33am

Publié par CFDT CA Languedoc

À Lyon, la CFDT a accueilli les leaders des syndicats NUAWE d’Afghanistan, de l’Observatoire des droits de l’homme de Hongkong et de l’ASI Venezuela. Des séquences intenses en émotions qui confortent les engagements internationaux de la CFDT.

La solidarité syndicale internationale mise à l’honneur

“Personne ne pourra faire taire nos convictions”

« Je me bats depuis toujours pour un mouvement ouvrier libre et indépendant à Hongkong. C’est le rêve et la mission de ma vie, témoigne Mung Siu-tat, aujourd’hui en exil. Malheureusement, nous connaissons de nombreux revers, et notre mouvement est réprimé comme il ne l’a jamais été. »

La solidarité syndicale internationale mise à l’honneur

Alors que la Chine réprime toujours plus les libertés individuelles et collectives, l’ancien dirigeant du HKCTU alerte sur les menaces qui pèsent sur la province. Face à la répression et aux menaces, le syndicat a été contraint de se dissoudre. Les militants syndicaux sont menacés, harcelés et arrêtés. Le secrétaire général du syndicat, Lee Cheuk Yan, est actuellement en prison. Depuis sa cellule, il a entamé une grève de la faim après un geste de résistance : il a craqué une allumette pour célébrer le trente-troisième anniversaire du massacre de la place Tian’anmen.


« Malgré la répression, personne ne peut empêcher le mouvement ouvrier de vivre et de défendre les salariés, insiste Mung Siu-tat. Le chemin qu’il nous reste à parcourir pour atteindre nos objectifs est encore long. Si on peut réprimer notre mouvement, personne ne pourra le faire de nos convictions. » Et le syndicaliste de conclure : « Goutte à goutte, l’eau vient au bout de la pierre. »

— • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — • — 

 

“L’Afghanistan est devenu une prison”

« Depuis l’arrivée des talibans au pouvoir, le pays vit une crise économique sans précédent, dénonce Maroof Qaradi, le secrétaire général du NUAWE, exfiltré par la CFDT en novembre 2021 avec sa famille. L’économie est paralysée. Les droits humains sont bafoués. Nous vivons une situation dramatique. »

La solidarité syndicale internationale mise à l’honneur

D’après l’ONU, 98 % des Afghans vivent en dessous du seuil de pauvreté, et un habitant sur deux est menacé par la famine. Un véritable enfer pour les 35 millions d’habitants, dont beaucoup survivent désormais sans la moindre source de revenus. « Certains vendent leurs organes ; certaines familles vont jusqu’à vendre leurs enfants, pour les sauver, mais aussi pour éviter au reste de leur famille de mourir de faim, alerte Habiba Fakhri, la secrétaire générale adjointe du NUAWE. D’autres proposent en mariage leurs filles en bas âge. »

La solidarité syndicale internationale mise à l’honneur

Les femmes principales victimes

Ministres, députées, juges ou journalistes… : si, au cours des vingt dernières années, la situation en Afghanistan était plutôt favorable à l’avancement des femmes dans les différentes strates de la société politique, sociale, économique ou encore dans l’accès à l’éducation, le nouveau pouvoir n’a plus qu’un objectif – les rendre invisibles. « L’Afghanistan est devenu une prison, notamment pour les femmes », résume Maroof Qaderi. « Les talibans ont mis en œuvre une politique de violence et de discrimination à l’égard des femmes à tous les niveaux, déplore Habiba Fakri. Aujourd’hui, les femmes sont cantonnées à un seul rôle : celui de reproductrices. »

Dans tout le pays, les exactions, les mutilations, les arbitraires se sont multipliés. Selon la militante syndicale, cette sorte de prise d’otages des citoyens – et en particulier des femmes – par le pouvoir actuel n’est conforme ni aux coutumes, ni à la culture du peuple afghan, ni à l’islam. Habiba n’a qu’un objectif : y mettre un terme le plus rapidement possible. « Le jour venu, je veux pouvoir retourner dans mon pays pour aider les femmes et les enfants d’Afghanistan. Je le dis aux Afghanes, sachez-le, vous n’êtes pas seules. Ici, en France, vous avez des amis qui vous entendent et qui vous soutiennent. » La CFDT fera tout son possible pour donner les moyens nécessaires aux camarades afghans. « Nous allons faire redémarrer NUAWE depuis la France ! », confirme Yvan Ricordeau, le secrétaire national chargé de l’international.

 

Guillaume Lefèvre

Journaliste

Syndicalisme Hebdo