Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Crédit Agricole « très confiant » sur un partenariat dans l'assurance avec l'italien Banco BPM

15 Novembre 2022, 08:20am

Publié par CFDT CA Languedoc

Crédit Agricole et AXA devraient être fixés en fin d'année sur le choix fait par Banco BPM. La troisième banque italienne cherche un nouveau partenaire en assurance dommages.

Crédit Agricole « très confiant » sur un partenariat dans l'assurance avec l'italien Banco BPM

Dernière ligne droite pour Crédit Agricole Assurances et AXA. Dans les starting-blocks pour investir dans les activités d'assurance dommages de Banco BPM , la troisième banque italienne, les deux assureurs français devraient être fixés en fin d'année.

Banco BPM a déclaré mardi dernier avoir « commencé une analyse approfondie, en termes stratégiques, financiers et opérationnels, des offres non contraignantes reçues de plusieurs partenaires potentiels ». « L'achèvement du processus d'évaluation est prévu pour la fin de cette année », a précisé la banque lors de ses résultats trimestriels. L'opération pourrait coûter 300 millions d'euros à l'heureux élu, selon Reuters.

 
Premier actionnaire

 

Seul Crédit Agricole affiche ouvertement son appétit pour l'activité d'assurance de Banco BPM. Son directeur général délégué Jérôme Grivet s'est dit « très confiant » sur l'issue des discussions, lors d'une interview à Bloomberg TV jeudi.

La banque française part avec un avantage de taille : en avril dernier, elle est devenue le premier actionnaire de Banco BPM en rachetant 9,8 % du capital. Si cette participation ne lui donne pas de droits spécifiques, elle montre sa confiance dans le management du groupe transalpin. Et sa volonté de renforcer les liens. Ensemble, les deux groupes détiennent déjà Agos, numéro trois du crédit à la consommation dans la péninsule.

Après la France, l'Italie est le deuxième marché « domestique » de Crédit Agricole, qui a racheté l'an dernier la banque locale Creval. Les ambitions du groupe tricolore en Italie ne sont toutefois pas du goût de Fratelli d'Italia , le parti de la nouvelle Première ministre Giorgia Meloni.

 
« Pas la taille suffisante »

 

De son côté, AXA ne fait pas de commentaires sur son intérêt pour l'assurance de Banco BPM, rapporté par plusieurs sources. Mais « l'Espagne et l'Italie sont les deux pays où nous n'avons pas la taille suffisante et souhaitons renforcer notre présence locale », déclarait mi-octobre aux « Echos » Frédéric de Courtois, directeur général adjoint d'AXA, lors de l'annonce de l'acquisition des activités d'assurance de Crédit Mutuel en Espagne.

En Italie, le groupe vient d'apporter 200 millions d'euros à l'augmentation de capital de son partenaire local Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS), en grande difficulté.

 
Generali empêché ?

 

En dehors des deux français, les autres prétendants éventuels de Banco BPM ne sont pas connus. Un temps cité, Generali ne serait plus dans la course, selon plusieurs sources.

Le premier assureur italien, qui ne fait pas de commentaire, est dans une situation délicate. En 2020, il a racheté la coopérative Cattolica … qui est l'un des deux partenaires historiques de Banco BPM dans l'assurance, avec le français Covéa.

Or Banco BPM, qui a déjà repris les parts de Covéa dans deux coentreprises d'assurance, pourrait faire de même avec ses joint-ventures en vie et en dommages nouées avec Cattolica.

La banque peut exercer une option d'achat des parts de Cattolica au premier semestre 2023. Cela lui permettrait de contrôler entièrement ses activités d'assurance dommages. Celles-là mêmes qu'elle souhaite ouvrir à un nouveau partenaire.

lesechos.fr