Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Entretien mi-carrière : où en est-on pour les cadres ?

24 Mars 2012, 14:35pm

Publié par CFDT CA Languedoc

info cadres

Depuis 2005, l’entretien professionnel qui suit le 45e anniversaire revêt un caractère particulier. La loi de 2009 a rendu obligatoire cette innovation sociale.

 

 

 

 

En octobre 2005, les partenaires sociaux innovaient dans un accord national sur l’emploi des salariés de plus de 45 ans en créant l’entretien professionnel de deuxième partie de carrière. La loi du 24 novembre 2009 a ainsi rendu obligatoire dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés l’organisation par l’employeur d’un entretien professionnel spécifique pour chaque salarié dans l’année qui suit leur quarante-cinquième anniversaire. En effet, au cours de cet entretien professionnel particulier, l’employeur « informe le salarié notamment sur ses droits en matière d’accès à un bilan d’étape professionnel, à un bilan de compétences ou à une action de professionnalisation »

(art. L 2331-1).

 

L’Apec mène l’enquête : les entreprises loin du compte

Dans une étude récente, l’Apec a questionné en septembre 2011 2000 cadres du secteur privé ayant entre 44 et 48 ans. L’Apec les a questionnés notamment sur la réalisation de l’entretien à mi-carrière :
•    11 % « OUI, je l’ai eu »
•    5 % « pas encore, mais il est programmé »
•    83 % « NON ce n’est pas à l’ordre du jour »
•    1 % « on me l’a proposé mais je n’ai pas accepté »

Le taux de réalisation monte à 15 % pour les entreprises de plus de 1000 salariés. Les entreprises sont loin du compte dans la réalisation de leurs obligations.

Les entretiens ont porté principalement sur 3 thématiques :
-    Les opportunités et souhaits d’évolution professionnelle (9 fois sur 10)
-    Le contenu du poste et l’organisation du travail (8 fois sur 10)
-    Le développement des compétences (6 fois sur 10)

Un entretien apprécié par les cadres

Et pourtant, 2 cadres sur 3 qui ont eu ce dialogue professionnel estiment qu’il a répondu à leurs attentes !

L’entretien a permis de faire le point et d’établir des perspectives claires

-    Sur l’organisation du travail (« tout à fait » 28 % ; « plutôt oui » 42 %)
-    Sur l’évolution professionnelle (« tout à fait » 27 % ; « plutôt oui » 42 %)
-    Sur le développement des compétences (« tout à fait » 21 % ; « plutôt oui » 37 %)

Les échanges sur l’aménagement des conditions d’emploi n’ont satisfaisants qu’un cadre sur 3.

Cette innovation sociale obligatoire est un nouveau point d’attention pour les délégués du personnel et les élus CE (suivi dans le bilan social ; restitution globale des incidences par exemple ; formation des managers et RH à cet entretien ; mise à disposition de moyens pour donner une suite …). Pour les salariés c’est un support de dialogue qui mérite une préparation. Pour les cadres, les partenaires sociaux ont créé un service Apec spécifique.

Entretien de mi-carrière (obligatoire après 45 ans) Dans les entreprises de plus de cinquante salariés, l’employeur organise pour chacun de ses salariés dans l'année qui suit leur quarante-cinquième anniversaire un « entretien professionnel » au cours duquel il informe le salarié notamment sur ses droits en matière d'accès à un bilan d'étape professionnel, à un bilan de compétences ou à une action de professionnalisation. Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences. Cet entretien est complémentaire à l’entretien professionnel dans le sens où il est centré sur le projet professionnel de la personne à long terme mais aussi sur la qualité de ses conditions de travail et prend également en compte tout le parcours professionnel antérieur de la personne et son horizon professionnel jusqu’au moment de la retraite.

Sur le même sujet