Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Jours de grève : À mouvement exceptionnel, prise en charge exceptionnelle

15 Novembre 2010, 22:38pm

Publié par CFDT CA Languedoc

CNAS.jpg

À la CFDT, la solidarité n’est pas un vain mot. Le fait qu’elle soit la seule organisation syndicale française à mettre à la disposition de ses adhérents une caisse de grève l’illustre.


« Être adhérent d’une organisation syndicale, c’est avoir un certain nombre de services en retour, explique trésorière confédérale, Anousheh Karvar. Parmi ceux rendus par la CFDT, il y a un soutien en cas de grève par la Cnas [Caisse nationale d’action syndicale]. On a demandé beaucoup d’efforts à nos militants pour se mobiliser contre le projet gouvernemental de réforme de retraites et ils ont répondu présent. Nous souhaitons donc qu’ils ne soient pas trop sanctionnés financièrement par leur engagement. »  

 

Un coup de pouce financier aux adhérents


Concrètement, les règles prévoient une indemnisation de 18 euros par jour pour tout adhérent CFDT depuis plus de six mois, avec un délai de carence de deux jours. « Cela permet de donner un coup de pouce financier à nos adhérents sans pour autant dénaturer leur engagement. »  Quel sera le monttant global alloué pour les mobilisations de cet autome ? Il est encore trop tôt pour le dire. « Nous n’avons aucune visibilité sur la somme que cela va représenter, indique Anousheh Karvar, car tous les dossiers ne sont pas encore remontés. » Mais la réserve de la Cnas, abondée par une partie des cotisations des adhérents, qui équivaut à dix jours de prestation par adhérent, soit plus de 100 M€, devrait permettre d’y faire face.

Aurélie Seigne

 

A quoi servent les fonds de la Cnas ?

Mise en place en 1974, la Caisse nationale d’action syndicale est financée par 8,6 % de la cotisation des adhérents. En 2009, 7 279 journées de grève ont été indemnisées pour un montant global de 123 000 euros. Mais la Cnas n’est pas qu’une caisse de grève. Comme le rappelle la trésorière, Anousheh Karvar, « elle propose toute une série de services aux adhérents, à commencer par la couverture des dépenses juridiques – des frais de procédure en passant par les honoraires d’avocat. Elle finance également les assurances collectives de responsabilité civile de nos syndicats ».