Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

La FNCA ferme la porte sur les salaires 2010

10 Mai 2010, 13:05pm

Publié par CFDT CA Languedoc

fga

SNEC CGCUNSA

 

 

 

 

 

 

 

La FNCA ferme la porte sur les salaires 2010

 

Nos trois organisations syndicales sont sorties pour le moins déçues et "désappointées" de la réunion de négociation nationale sur les salaires du 10 mars 2010.
Le projet d’accord mis à la signature par la FNCA était bien en dessous de nos attentes.
Rappelons son contenu : +1,50% sur RCE et 0,75 % sur RCI et RCC au 1/07/2010 et cerise sur le gâteau .... la prime versée à un petit nombre de cadres au forfait passe de 613 € à 75O € ! Ceci représente, au titre des mesures collectives nationales (hors effet des garanties conventionnelles) une augmentation effective, sur l'année, pour un salarié de +0,62% (pour une inflation prévisionnelle autour de 1, 30%).

Nous n'avons pas voulu en rester là et après plusieurs courriers à la FNCA, nous avons fait une contre proposition avec notamment le versement d’une prime égalitaire pour tous.
Aucune réponse n’ayant été reçue des employeurs, une déclaration a été faite en séance le 28 avril 2010, à l’ouverture des négociations initialement prévues sur d’autres thèmes.


Après une interruption de séance, nos dirigeants nous ont fait savoir qu’ils appliqueraient unilatéralement leur proposition du 10 mars.
Après cette fin de non recevoir, les délégations CFDT-SNECA et UNSA ont fait part de leur intention de ne rester à la table des négociations qu'en simple auditeurs, compte tenu du peu de considération que la Direction apportait à leur demande concernant les salaires 2010 des 72000 salariés des CR et GIE...
Les autres organisations syndicales, voyant notre position, ont fait de même, après coup.


La séance (monologue de la Direction) a été très difficile, mais courte : les sujets à l'ordre du jour seront remis à la négociation de mai....


Etant donnée l'attitude de la FNCA, nos trois organisations syndicales vont débattre dans les prochains jours et se concerter pour voir la suite à donner.


Fait à paris le 28 avril 2010