Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Le congrès CFDT vote pour un allongement de la durée de cotisation sous conditions

10 Juin 2010, 21:41pm

Publié par CFDT CA Languedoc

F CHEREQUE TOURS

 

Le syndicat se prononce cependant pour le maintien de l'âge légal de départ à 60 ans.

 

 

François Chérèque au 47ème Congrès de la CFDT (AFP)

 

François Chérèque a gagné son congrès. Plébiscité hier à 86% pour sa gestion passée, le numéro 1 de la CFDT a emporté une dernière manche, ce jeudi, en début d’après midi, sur un sujet pourtant contesté par une partie des congressistes : les conditions d’un allongement du nombre d’années de cotisation nécessaires pour partir avec une pension à taux plein. Un amendement demandait la suppression de cette disposition. Il a été rejeté par 58, 9 % des votants.


La première organisation syndicale française va pouvoir quitter Tours, où elle tenait son quarante septième congrès depuis le lundi 7 juin, avec une ligne claire sur la réforme des retraites : Non au report de l’âge légal après 60 ans. « Nous ne voulons pas d’une réforme baclée, injuste, a martelé Jean-Louis Malys, le secrétaire national chargé du dossier des retraites. Les 60 ans ne sont ni négociables, ni amendables ». En revanche, la CFDT peut se prévaloir de proposer « une réforme alternative ». Radicale, mais toujours réformiste.


C’est le 15 juin, au soir, que le gouvernement doit faire connaitre son projet définitif aux organisations syndicales. Outre le report de l’âge légal, on sait déjà que les cotisations des fonctionnaires, inférieures aujourd’hui à celles des salariés du privé vont augmenter, et que les Français dont les revenus sont égaux ou supérieurs à 110 000 euros par an (pour une personne seule) seront exceptionnellement taxés. Mais on ignore tout de ses projets sur la pénibilité et les carrières longues. En 2003, au moment de la réforme de François Fillon, ministre du Travail de l’époque, c’est pour avoir obtenu ce dispositif,- qui permet aux salariés qui ont commencé à travailler très tôt de partir avant 60 ans s’ils ont toutes leurs annuités-, que François Chérèque avait approuvé la réforme. Dans la foulée, la CFDT avait perdu quelques dizaines de milliers d’adhérents. Sur ces deux points, la centrale syndicale se montrera également très ferme. Avant la journée d’action du 24 juin, à laquelle appellent toutes les organisations syndicales, à l’exception de FO, qui organise une journée de grève le 15 juin.


En attendant, le quarante septième congrès de la CFDT, qui s’achèvera demain, a roulé à gauche toute. Son leader a été quasiment ovationné, à chaque fois qu’il a évoqué le bouclier fiscal, la Révision générale des politiques publiques (RGPP), le sort des travailleurs sans papiers, ou celui des fonctionnaires. François Chérèque, doit , sauf surprise, quitter ses fonctions dans quatre ans. Il a toutes les clés en mains pour exercer son dernier mandat, à la tête d’une organisation apaisée.


Martine Gilson

NouvelObs.com