Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Négociation Annuelle Obligatoire (NAO)

4 Novembre 2010, 22:50pm

Publié par CFDT CA Languedoc

fga.gif bandiera_moventa.gif

 

Négociation Annuelle sur les Salaires :

Enveloppe RCE RCP RCI

 

Lors de la première séance de négociation du 07/10/2010, la Direction nous a présenté la situation des ressources humaines de la C.R. En voici quelques éléments marquants :

 

* Effectifs CDI et CDD au 31.12

2007

2008

2009

2937

2752

2661

=) Il ressort une forte diminution de 276 emplois en 2 ans,

=) 35 % des effectifs ont moins de 35 ans,

=) 411 salariés ont plus de 55 ans,

=) l’âge moyen des collaborateurs de l’entreprise est de 41,41 ans en 2009.                        

 

* Embauches et Départ de CDI

 

2007

2008

2009

Embauches

145

161

53

Départs

244

257

140

 

=) Sur les 53 Embauches de 2009 :   

  • 36 Femmes et 17 Hommes
  • 43 Classe 1 / 8 Classe 2 / 2 classe 3

* Rémunération


 

2007 

 

 

2008 

 

 

2009


 

Rému 

I+P

Total

Rému 

I+P

Total

Rému

I+P

Total

CR

34407

7420

41827

35174

8200

43374

34627

8761

43388

Moy CR

33824

5966

39790

34212

6383

40595

34021

5885

39906

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecart

583

1454

2037

962

1817

2779

606

3876

3482

=) La C.R se situe en 2009 au 3ème rang  des CR en Rétribution Moyenne et au 2ème rang en Intéressement, Participation et abondement.

 

Pourtant, dans le compartiment « Rémunération », la CFDT constate un retrait dans la part de la rémunération conventionnelle (fixe)  au sein de la rémunération globale.

 

 

Convention.

Extra Conv.

Total

Ecart Conv.

2009 CR Lang.

27973

6655

34627

-2.24%

2009 Moy. C.R

28599

5421

34021

 

 

* Egalité Hommes Femmes

Lors de cette Négociation Annuelle Obligatoire (NAO).

Tout écart > 2% dans la rémunération Hommes Femmes doit faire l’objet de mesures spécifiques de rattrapage.

LA CFDT valide les 8 situations décelées dans les pesées et/ou l’ancienneté.

La NEGOCIATION

Le premier acte s’est joué le 07 Octobre où la CFDT a pris le dossier en main pour développer ses arguments. Nous avons rappelé à la Direction, les efforts fait par les salariés en cette année de crise, pour mener à la fois leurs trop nombreuses lignes d’objectifs, et les actions particulières et chronophages tels que l’énorme chantier conformité, la gestion du Risque, les challenges à répétition,… Nous demandons une revalorisation de 2,10% de notre enveloppe RCE/RCP/RCI dont 0,10% pour le rattrapage Hommes/Femmes.

Négociation importante pour la CFDT. Le salaire est l’essence même de la motivation et de l’implication des salariés. Nous serions dans une situation bloquante au cas où l’on n’arriverait pas à un niveau largement supérieur à 2009.

La première proposition de la Direction tombe : 1,70% dont 0,10% pour l’égalité H/F.  Rappelant que notre rétribution globale est supérieure à la moyenne des CR, que nous avons perçu la prime des 1000 € demandée par la CFDT :    

Nous nous interposons. La perception de la prime versée en 2010 récompense l’effort des salariés sur l’année 2009. Démarrer plus haut que l’an dernier (1,65%) laisse présager que l’on peut arriver à un niveau supérieur à l’an passé, et c’est bon signe. Enfin sur la distribution, nous demandons un effort particulier sur les chargés de développement (qui se sont investis fortement dans la nouvelle politique de distribution de la Caisse) en les positionnant en niveau 10 de RCP.

 

Après une pause, notre DRH conclu cette journée. Il ne souhaite pas aller plus loin sur le taux des 1,70%, valide notre demande sur les chargés de développement, et élargi même aux Experts « Crédit ».

 

Le 15 Octobre, deuxième Acte,

La Direction valide notre demande sur les Chargés de Développement après 6 mois d’exercice,  et hors enveloppe. Valide les 0,10% sur le rattrapage de l’égalité H/F,

 Elle nous propose une revalorisation de 1,80% dont 0,10 pour l’égalité H/F, en cas de signature, en cas de refus des Organisations syndicales, la première proposition de la direction sera appliquée, soit 1,70%.

En réponse : Nous sommes entendu sur le contexte difficile, sur les efforts accomplis par les salariés, Nous validons la répartition spécifique pour le rattrapage H/F, sur le Chantier distribution élargi aux Experts qui verront leurs fiches de mission élargie à de la « form’action ». Dans une volonté d’aboutir, nous ré ouvrons une  négociation pourtant compromise. Nous avons finalement un constat commun sur le contexte de début d’année mais un atterrissage bien différent, en mettant en avant la reprise d’activité sur les crédits, qui va encore surcharger l’année commerciale.

 

Nous annonçons une révision de notre proposition en ramenant notre exigence à 1,90% dont 0,10% pour l’égalité H/F. 

Les échanges continuent et nous faisons en cette fin de séance, une dernière ouverture.

La CFDT, toujours responsable, validerait un effort partagé à 1,85% dont 0,10% pour l’égalité H/F, le repositionnement en niveau 10 de RCP des Chargés de Développement équivalent 0,05% mais hors enveloppe, la proposition de repositionnement des Experts Formateurs au 1er Janvier et hors enveloppe.

Reprenant les mots de notre DRH, nous l’assurons que pour nous « la chose avalée a encore de la saveur ».

Il est important dans la vie sociale de l’entreprise d’avoir des partenaires responsables.

 

Dernier acte, ce 9 Novembre.  (à suivre)