Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Projet NICE : quoi de neuf ?

14 Octobre 2009, 22:32pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Projet NICE : quoi de neuf ?

Les organisations syndicales ont adressé à la Direction leurs préconisations basées sur 3 thèmes :

  • Sites
  • Trajectoire sociale 
  • Effectifs cibles

Et posé des questions autour de ces axes lors la réunion spéciale de concertation du 9 octobre 2009.

Mais la Direction ne répond à nos interrogations que sur quelques points. Tant que les décisions ne sont pas prises, elle ne veut pas se découvrir. Elle se réfugie également derrière la prochaine réunion du 14 octobre pour aborder les points sociaux. Or, pour pouvoir être partie prenante et influer sur l’étude de faisabilité, nous avons besoin de connaître les différents scénarii. C’est la seule façon de pouvoir les décliner en terme de conséquences sociales.


Les réponses apportées :

Sites : 15 à 20 sites seraient conservés en 2014, par déduction, de 40 à 50 fermetures de sites d’ici là.

  • Choix proposé par président de chaque SIR et arbitré collégialement,
  • Plusieurs critères de choix mais prédominance du critère de taille : minimum de 40 personnes en 2014 avec des prévision de départs en retraite à 65 ans. 
  • La polyvalence des sites demandée par les OS semble retenir l’attention des directions.

Trajectoire :

Les transferts et détachements pourraient intervenir au plus tôt, début 2011.

L’informatique de proximité (IP) reste en l’état :

  • Pas de prise en compte des effectifs tant au niveau de la source que de la cible, pour les IP CR ou GIE, que les personnes soient salariés CR ou GIE, 
  • Non comptabilisation des sites uniquement IP dans le nombre de sites « incontournables » (nouveau nom pour les sites principaux).

 

Nos questions sans réponse :

Nous n’avons aucune justification autre qu’économique de la suppression de tant d’emplois avec la mise en place d’un tel projet. Notre souhait de voir l’ensemble des fonctions informatiques couvert par le nouveau GIE est pour l’instant resté sans réponse. La MOA sera-t-elle créée en même temps que la MOE ? Combien d’engagements de  reclassements CR par CR, siège et réseau sont prévus année par année ? Quand et comment les salariés intégreront leur nouveau poste dans les 2 GIE ou en CR ? En auront-ils un ? Quelle pérennité pour les sites à partir de 2014 ?

Nos directions oublient que, derrière leur projet, il y a des hommes, des femmes et leur famille et non des pions qu’on peut éliminer pour engranger rapidement encore plus de bénéfices. A ne voir que le gain d’économies, nos directions oublient leur objectif : un outil de qualité au service de la banque de détail.

Les jours voire les heures sont comptés avant le bouclage de l’étude de faisabilité. La Direction doit nous entendre, répondre à nos questions, intégrer nos préconisations et nous donner de réelles garanties sociales le 14 octobre.

 

Sans avancée, nous vous appellerons rapidement à une mobilisation massive pour défendre votre avenir.






Nos préconisations transmises à la Direction

 

 

Sites :

L’étude de faisabilité devra préciser pour les sites cibles, les métiers et domaines qui y seront exercés.

Elle devra offrir une palette de métiers par site MOE: ne pas spécialiser les sites (métiers et domaines).

 

Trajectoires :

  • Le processus d’affectation devra être juridiquement du fait de l’employeur : refus de la postulation. Il devra garantir une sécurisation juridique de la promesse d’affectation ou de reclassement.
  • Le processus d’affectation devra être commun et mettre tous les salariés sur le même pied d’égalité. Il devra offrir la même visibilité et au même moment sur les GIE MOA et MOE (processus d’affectation unique MOA et MOE). Il devra traiter de manière identique les reclassements en GIE et en CR (que les directions trouvent des solutions satisfaisantes pour toutes les populations).
  • Le processus d’affectation devra être lancé en début de projet et donner une vision claire de la cible
  •  Les critères de sélection et de reclassement du personnel ne devront pas être seulement professionnels mais également sociaux

 

Il faut instaurer une péréquation nationale entre les CR sur le partage des coûts de reclassement afin d’éviter des disparités de traitement suivant la localisation. Cette péréquation entre CR devra également intégrer les budgets de formation et la maintenance des SI existants.

 

Les développements pour construire le SI 2.0 devront être confiés à des équipes internes.

 

Le statut social du GIE MOE devra être défini avant sa création.

 

Effectifs cibles :

  • Les effectifs Cibles, communiqués à SECAFI d’environ 1.500 ETP pour le GIE MOE (étude, production, maintenance…) et 500 ETP pour le GIE MOA, sont insuffisants relativement à la taille et aux besoins des Caisses Régionales pour assurer un service de qualité à la clientèle et des conditions de travail décentes.
  • Afin que les CR maîtrisent de bout en bout leur informatique, ré- internaliser les activités réalisées par les prestataires externes.