Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

REAMENAGEMENTS PRETS SALARIES : nous l’avons obtenu !

27 Novembre 2012, 23:56pm

Publié par CFDT CA Languedoc

Logo CFDT CA Languedoc

 

REAMENAGEMENTS PRETS SALARIES :

nous l’avons obtenu !

Ex : sur 240 mois 2,56%+0,20=  2,76%

 

 

"Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage"

 

L'histoire commence en réunion des Délégués du Personnel du 29 juin 2012 où votre équipe CFDT pose en question n°13, les attentes des salariés suite à la forte baisse du TCI et formule officiellement la demande de renégociation du taux des prêts aux salariés CR ainsi que celui de l'ADI. Réponse évasive et embarrassée de la DRH qui note la demande, mais n'en dit pas plus.

 

La CFDT réitère sa demande en DP de Juillet : Réponse tout aussi évasive...

 

Têtus, vos délégués CFDT reposent la question à la DP de Septembre.

Réponse DRH : le sujet, bien que n'étant pas inscrit à la NAO,  sera abordé en réunion de Négociation du 13 novembre.

Nous faisons mention de ce point fort dans le journal "CAL-LIBRE".

 

Toujours têtus, vos Délégués Syndicaux CFDT prennent la relève et portent la question en NAO du 13 novembre 2012.

Réponse DRH, une proposition vous sera faite lors de la réunion de Négociation du 22 novembre 2012.

 

Réunion de Négociation du 22 nov. 2012 :  

Proposition  de renégocier les prêts salariés CR en activités, salariés CA TS, sous conditions à découvrir dans note DRH qui va suivre (Taux : TCI de nov. 2012 + 0,2%, plancher 1%, DRAC < 2ans, gain > 15€/mois, etc.). Sont exclus du dispositif les prêts réaménagés en 2010, les prêts souscrits en 2010, 2011, 2012 et les prêts Epargne Logement.

 

Vos DS CFDT ont déclaré en séance qu'ils seraient signataires de l'accord contenant cette proposition qui génère pour la CR un coût de 3,8 M€ et à contrario, autant d'avantages pour les salariés bénéficiaires de ces dispositions. Cependant, nous déplorons que rien n'ait pu être prévu pour l'ADI, comme annoncé, qui représente une charge mensuelle importante, plus chère que la concurrence. Affaire à suivre, nous ne lâchons pas.

 

Notre bon fabuliste, Jean de La Fontaine, avait décidément raison : la ténacité paye...