Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Risques psychosociaux : agir avec les managers

5 Avril 2012, 12:47pm

Publié par CFDT CA Languedoc

fotolia_35459650_xs.jpg

C’est ce que fait l’Anact en publiant un petit guide utile pour la formation des managers.

 

 

 

 

 

L’accord national interprofessionnel sur le stress, comme les multiples rapports qui ont suivi (Légeron, Dab, Lachmann) et le plan santé au travail, ont mis en avant la nécessité de former les managers. Un plan d’urgence est passé par là. Des actions de formation de toute nature ont vu le jour. Il importait que l’Anact aide à y voir clair, tant le réseau Anact-Aracts a été au cœur de centaine d’entreprises sur la vaste question du stress ! C’est chose faite, avec le guide Prévention des risques psychosociaux (RPS) : quelle formation pour les managers ?, facile à lire et illustré (44 pages, format A5). ''Occupons-nous des managers'' lançait la CFDT Cadres lors des états généraux du management dès 2008. L’Anact revient sur les 3 raisons majeures de s’intéresser aux managers de proximité lorsqu’il s’agit des RPS :

  1. Ce sont des cibles « privilégiées » du stress, car au cœur des changements récurrents
  2. Ce sont de possibles détecteurs de signaux
  3. Ce sont des acteurs de la régulation des tensions dans l’activité quotidienne

 

Le guide Anact fournit une typologie claire des trois niveaux de formation : sensibilisation, outillage et régulation, et présente les trois types d’approche : psycho-cognitive (moi et les autres), sociologique et ergonomique (situations de travail), managériale (assumer son rôle). Quelques conditions de réussite sont pointées à juste titre en 4eme partie :

  • Remettre le travail au cœur de l’activité managériale
  • Faire évoluer les formations au management
  • Assurer un soutien organisationnel au manager

La CFDT Cadres rajoute 3 autres conditions de réussite : faire évoluer les critères d’évaluation des managers pour intégrer l’action préventive et encourager les postures coopératives ; reconsidérer la charge de travail afin de laisser la place au déploiement du management adapté ; instaurer les procédures garantissant des voies d’alerte responsables pour éviter le pire.

Sur le même sujet