Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT Crédit Agricole Languedoc

Violences aux femmes : l’urgence d’agir

25 Novembre 2010, 22:19pm

Publié par CFDT CA Languedoc

violence-femme.gif

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la CFDT a tenu à témoigner de son engagement quotidien auprès des femmes.


Au-delà du cercle familial et conjugal, « les violences faites aux femmes et aux jeunes filles s’exercent aussi sur le lieu de travail, a rappelé la secrétaire nationale Laurence Laigo : 5% des viols et 25% des faits de harcèlement sexuel y sont commis ». C’est pourquoi la CFDT a négocié et signé l’accord du 26 mars 2010 sur le harcèlement et la violence au travail. Laurence Laigo a appelé les pouvoirs publics à ne pas se contenter de « de campagnes de sensibilisation », mais à « construire des mesures adaptées à la société et à la vie des femmes ! ».

 

M3200756475372728377.jpg

 

 

 

 

 

 

Déclaration de Laurence Laigo, secrétaire nationale - Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, sortons de l’hypocrisie et des tabous !

Ce 25 novembre a lieu la journée internationale des Nations unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. La CFDT réaffirme son engagement contre ces atteintes à la dignité humaine.

 
Cette lutte a été reconnue Grande cause nationale pour 2010. Même si elle renforce la répression et la prévention, la loi du 9 juillet, relative aux violences faites aux femmes dans le couple, ne règle pas la question des moyens alloués pour rendre ces mesures efficaces. La question de l’indépendance économique des femmes reste entière et centrale.
 
Tant que ces mesures ne seront pas conçues par une loi cadre qui mobilise l’ensemble des acteurs, elles ne pourront pas répondre aux urgences des situations vécues par les femmes.
 
Les violences faites aux femmes et aux jeunes filles dépassent le cadre familial et conjugal : elles s’exercent aussi sur le lieu de travail : 5% des viols et 25% des faits de harcèlement sexuel y sont commis. La CFDT réaffirme sa détermination à lutter contre ce fléau.
 
La CFDT a négocié et signé l’accord du 26 mars 2010 sur le harcèlement et la violence au travail. Cet accord reconnaît la nécessité d’une approche volontariste et opérationnelle pour combattre les stéréotypes et représentations erronées de la place des femmes dans le travail.
 
La CFDT s’engage auprès des femmes dans leur quotidien. L’action des pouvoirs publics ne doit pas se limiter à un discours d’indignation et à des campagnes de sensibilisation. Il faut sortir des tabous et de l’hypocrisie pour construire des mesures adaptées à la société et à la vie des femmes !